Nouveautés 2019 

> Avidité des IgG de phase I
> PCR sur sang ou sérum lyophilisé
> FISH (Fluorescent In Situ Hybridization) comme critère de certitude
> Endocardite aiguë
> Pneumopathie interstitielle
Prélèvements à envoyer à :

IHU Méditerranée Infection
19-21 bd Jean Moulin
13005 Marseille

Tel : +33 (0)4 13 73 20 51

Fax : +33 (0)4 13 73 24 02

Fièvre Q aiguë – primo-infection



*L’avidité des IgG est réalisable par le CNR sur simple demande (doute sur l’ancienneté de l’infection, absence d’IgM dans environ 5% des fièvre Q aiguë) si les IgG sont ≥ 200.
**Dans tous les cas où le tableau est très évocateur d’infection à C. burnetii, que la PCR est négative et qu’une PCR positive aurait modifié la prise en charge (sérologie négative, critère pour une infection focalisée persistante), une PCR sur sérum ou sang lyophilisé est réalisable sur demande (amélioration du seuil de détection).
***Ces valvulopathies sont considérées « valvulopathie significative » qu’elles soit sous-jacentes (préexistantes) ou acquise (endocardite aiguë : cf critères spécifiques) au cours de la fièvre Q aiguë.

 

Endocardite


Définition de l’endocardite persistante à burnetii


*Dans tous les cas où le tableau est très évocateur d’infection à C. burnetii, que la PCR est négative et qu’une PCR positive aurait modifié la prise en charge du patient (sérologie négative, critère pour une infection focalisée persistante), une PCR sur sérum ou sang lyophilisé est réalisable sur demande (amélioration du seuil de détection).

Endocardite certaine :
> 1 critère A
> 2 critères B
> 1 critère B, et 3 critères C (incluant une évidence microbiologique et une prédisposition cardiaque)

Endocardite possible :
> 1 critère B, 2 critères C (incluant une évidence microbiologique et une prédisposition cardiaque)
> 3 critères C (incluant une sérologie positive, et une prédisposition cardiaque)

Cas particulier de l’endocardite à sérologie basse (IgG de phase I ≤ 400)

Un critère microbiologique et une valvulopathie à très haut risque


*Dans tous les cas où le tableau est très évocateur d’infection à C. burnetii, que la PCR est négative et qu’une PCR positive aurait modifié la prise en charge (sérologie négative, critère pour une infection focalisée persistante), une PCR sur sérum ou sang lyophilisé est réalisable sur demande (amélioration du seuil de détection).

Cas particulier de l’endocardite aiguë

Dans les 3 mois après le début des symptômes :


*L’avidité des IgG de phase I est réalisable par le CNR sur simple demande (doute sur l’ancienneté de l’infection, absence d’IgM dans environ 5% des fièvre Q aiguë) si les IgG de phase I sont ≥ 200.
**Dans tous les cas où le tableau est très évocateur d’infection à C. burnetii, que la PCR est négative et qu’une PCR positive aurait modifié la prise en charge (sérologie négative, critère pour une infection focalisée persistante), une PCR sur sérum ou sang lyophilisé est réalisable sur demande (amélioration du seuil de détection).

Endocardite aiguë certaine
1 critère majeur microbiologique et 1 critère majeur échographique 

Endocardite aiguë possible
1 critère majeur microbiologique et 1 critère mineur échographique

Critère définissant la présence de matériel

 Infections vasculaires :


Définition d’infection vasculaire à C. burnetii :

Infection vasculaire certaine :
> 1 critère A
> 2 critères B

Infection vasculaire possible :
> 1 critère B, et 1 critère C (incluant la microbiologie et une prédisposition vasculaire)
> Infection vasculaire à sérologie basse (IgG de phase I ≤ 400) : un critère microbiologique (sérologie positive avec IgG de phase 1 ≥ 100 ou PCR positive sur sérum/sang ou PCR positive après lyophilisation) + présence d’une prédisposition vasculaire à très haut risque (anévrisme aortique ou prothèse vasculaire avec ou sans dysfonctionnement, y compris endoprothèse).

Cas particulier de l’infection vasculaire à sérologie basse (IgG de phase I ≤ 400)

Un critère microbiologique et une valvulopathie à très haut risque


*Dans tous les cas où le tableau est très évocateur d’infection à C. burnetii, que la PCR est négative et qu’une PCR positive aurait modifié la prise en charge (sérologie négative, critère pour une infection focalisée persistante), une PCR sur sérum ou sang lyophilisé est réalisable sur demande (amélioration du seuil de détection).

Critère définissant la présence de matériel

 Infections à C. burnetii sur prothèse articulaire


*pour le TEP, l’hypermétabolisme à l’interface os-prothèse, à l’exclusion de la tête et de la pointe, est considérée comme le meilleur critère pour une infection, avec 92% de sensibilité et 97% de spécificité.

Diagnostic définitif :
1 critère A
2 critères B
1 critère B et 3 critères C (incluant une évidence microbiologique et présence d’une prothèse articulaire)

Diagnostic possible :
1 critère B, 2 critères C (incluant une évidence microbiologique et présence d’une prothèse articulaire)
3 critères C (incluant une sérologie positive et présence d’une prothèse articulaire)

 

 Pneumopathie interstitielle à burnetii


Diagnostic définitif :
1 critère A

Diagnostic possible :
≥ 2 critères B (incluant un aspect de pneumopathie interstitielle au scanner thoracique)

 

Autres cas



*De nombreuses formes atypiques assez rares (<5%) ont été décrites (artérite à cellule géante, spondylodiscite sans infection vasculaire, ostéite sans matériel)

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?