Entomologie Médicale – Zoonoses & Microbiologie

Equipe 1 UMR D 257 Vecteurs – Infections  Tropicales et Méditerranéennes (VITROME)
Aix-Marseille Université (AMU), Institut de Recherche pour le Développement (IRD) – Service de Santé des Armées (SSA)

Chefs d’équipes :

Philippe PAROLA CV
Florence FENOLLAR CV

Membres
  • BECHAH Yassina
  • BERENGER Jean-Michel
  • GOTTRAU Anne-Marie
  • KOWALCZEWSKA Malgo
  • ASTIER Helène
  • ELDIN Carole
  • GARNOTEL Eric
  • MORAND Jean-Jacques
  • TOGA Isabelle
  • WOLF Audrey

Stratégie Scientifique et Projets

a. Insectarium

Un insectarium a été installé dans l’IHU Méditerranée Infection avec 4 salles, chacune étant spécifiquement dédiée à des groupes d’arthropodes (puces, poux, moustiques, tiques, …). Une salle est dédiée aux études de dissections et d’identification avec des équipements optiques et photographiques.

b. Utilisation des arthropodes pour compléter le répertoire des micro-organismes associés aux vecteurs et pour la veille des maladies transmises

Nous analysons les arthropodes par biologie moléculaire en utilisant des amorces spécifiques à large spectre et pouvons isoler en culture l’agent détecté s’il s’agit d’un nouveau micro-organisme. Nous récoltons des arthropodes dans le monde entier. En particulier, des études seront menées dans les endroits où se trouvent d’autres équipes de VITROME, dont l’Algérie, le Sénégal, la Polynésie française et la Guyane française. Nous sommes ouverts à de nouveaux sites de recherche, en particulier lorsque nous accueillerons des étudiants et des collaborateurs internationaux qui viendront avec des spécimens qu’ils ont collectés sur le terrain.

c. Spectrométrie de masse MALDI TOF et arthropodes

Depuis quelques années nous développons l’utilisation de la spectrométrie de masse MALDI-TOF pour l’identification des arthropodes. L’automatisation et la standardisation des méthodes de préparation d’échantillons d’arthropodes pour les analyses MALDI-TOF MS vulgariseront l’utilisation de cet outil innovant pour l’identification rapide des arthropodes présentant un intérêt médical, ce qui est particulièrement important pour les études de lutte vectorielle. Les mises au point sont associées à des utilisations sur le terrain lors d’enquêtes entomologiques en Europe et en zone tropicale. Nous développons également l’utilisation du MALDI TOF pour l’identification du repas sanguin des arthropodes. Enfin, nous testons les capacités du MALDI TOF pour différencier les arthropodes infectés ou non par des bactéries ou des parasites.

d. Modèles expérimentaux pour une meilleure compréhension des interactions entre les arthropodes, les micro-organismes, l’homme et les animaux

Parmi les modèles expérimentaux en cours, nous étudions la transmission de Rickettsia felis par plusieurs familles d’arthropodes comme les moustiques, la transmission des leishmanies par les tiques de chien, Rhipicephalus sanguineus, ainsi que la transmission de Bartonella responsables de maladies infectieuses émergentes par des puces et des punaises. Nous testons la compétence vectorielle des punaises de lit Cimex lectularius pour transmettre Borrelia recurrentis, l’agent de la fièvre récurrente à poux en Afrique. Enfin, nous étudions la transmission des rickettsies par les arthropodes.

e. Études écologiques et investigations

Nous enquêtons sur le parasitisme des poux ainsi que sur les micro-organismes associés aux poux dans la population des sans-abri du sud de la France. Nous investiguons également en cas d’épidémies ou de nuisances rapportées par les patients consultant à l’IHU. Tous les outils développés par notre équipe sont utilisés, y compris la détection moléculaire des bactéries associées aux poux, et le MALDI TOF pour détecter leur statut infectieux.

a. Rickettsioses

En tant que centre national de référence sur les Rickettsies, Bartonella et Coxiella, nous conduisons également des investigations à l’international afin détudier les aspects cliniques, épidémiologiques et microbiologiques des rickettsioses.

b. Etudes des causes de fièvres en zone tropicales et méditerranéennes

Après le Sénégal et le Mali, nous allons développer nos recherches dans plusieurs autres pays d’Afrique sub-saharienne et en Méditerranée. Nos partenaires dans ces pays sont souvent d’anciens doctorants revenus dans leur pays pour développer des activités de recherche.

a. REMEDIER

Nous avons créé un réseau méditerranéen, appelé «REMEDIER» pour Recherche Mediterranéenne pour les Infections Emergentes et Réemergentes. La base du réseau associera des institutions à Marseille, en France et à Alger. L’objectif des prochaines années est d’inclure des partenaires scientifiques en Algérie, en Tunisie et au Maroc.

b. GIRAFE

Ce réseau dénommé GIRAFE pour le Groupement de Recherche Internationale en Afrique sur l’Émergence, a un axe Marseille – Dakar – Bamako, et est coordonné avec le Pr. O. Doumbo au Mali. Le but est de développer dans 5 pays d’Afrique subsaharienne francophone une recherche en réseau basée sur la technologie et le transfert de compétence pour la détection et la surveillance des maladies infectieuses émergentes, en particulier, celles transmises par les vecteurs.

Nous étudions les pathogènes émergents et réémergents (tels que les Mansonella), leur épidémiologie, le mode de transmission, les manifestations cliniques, les diagnostics et le traitement. Nous conduisons des études sur la vaginose bactérienne,  à Marseille et en zone tropicale, une maladie répandue ayant un impact sur la prématurité et la transmission des maladies sexuelles.

Enfin, nous enquêtons sur les maladies animales et zoonotiques en Méditerranée, en Afrique mais aussi dans d’autres parties du monde. Ce thème de recherche qui correspond au concept «One Health» est  soutenu par la création d’une plateforme de recherche vétérinaire dans l’IHU.

Publications

Une publication présentant l’entomologie médicale à  IHU

Laroche M, Bérenger JM, Delaunay P, Charrel R, Pradines B, Berger F, Ranque S, Bitam I, Davoust B, Raoult D, Parola P. Medical Entomology: A Reemerging Field of Research to Better Understand Vector-Borne Infectious Diseases. Clin Infect Dis. 2017 Aug 15;65(suppl_1):S30-S38. doi: 10.1093/cid/cix463.


Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?