Maladies Infectieuses endémiques et émergentes en Polynésie Française

Equipe 5 UMR D 257 Vecteurs – Infections  Tropicales et Méditerranéennes (VITROME)
Aix-Marseille Université (AMU), Institut de Recherche pour le Développement (IRD) – Service de Santé des Armées (SSA)
Institut Louis Malardé (ILM)


Cette équipe est localisée à l’Institut Louis Malardé (ILM) à Tahiti, Polynésie Française

Chefs d’équipes

Didier MUSSO | CV

Membres

AH WAH Yohann, ANDREU Alain, AUBRY Maite, BARSINAS Mihimana, BENNETT Nicole, BERNARDINO Ahutea, BOSSIN Hervé, BOURGEOIS Marie-France, CAO-LORMEAU Van Mai, CHAU Christian, CHEONG SANG Michel, DE PINA Jean-Jacques, DECIAN Willy, DERDERIAN Agnès, FAUURA Albéric, GERON Vanessa, GILLOT Elmire, GOBRAIT Tehea, HAANO Heitiare, LIVINE Christine, MAMA Eliane, MARIA Véronique, MARIE Jérôme, MARITERAGI-HELLE Teheipuaura, MAUCOTEL Patricia, NHAN Tu Xuan, PAOAAFAITE Tuterarii, RICHARD Vaea, RICHMOND Vaea, ROTILLON Tokahi, RUIZ SUQUIBILDE José, SHAN YAN Aurore, TEHAAPAITAHAA Stellio, TEISSIER Anita, TEURURAI Sylviane, TIMONIA Pascale, ZISOU Karen, LAUSAN Moeata, LICHENG Ghislaine.

Stratégie Scientifique et Projets

L’ Institut Louis Malardé (ILM) est un établissement public de santé et de recherche Polynésien. Il comprend plusieurs unités dont le « Laboratoire de recherche et de biologie médicale (LRBM)». Ce laboratoire est en charge du diagnostic, de la surveillance et de programmes de recherche sur les pathologies infectireuses endémiques en Polynésie françasie.

Le LRBM de l’ILM réalise des analyse de diagnostic pour les établissements publics de santé qui comprend un réseau d’hôpitaux périphériques et de dispensaires situés dans les 5 archipels  de la Polynésie française. A ce titre l’ILM réaslise environ 6.000 bilans par an pour recherche d’arbovirus.

Le LRBM de l’ILM conduit des programmes de surveillance et de recherche sur les arbovirus dans la région Pacifique en collaborations avec les Etats et Territoires Insulaires d’Oceanie (ETIOs). Il réalise aussi des missions de soutient et de formation dans ces ETIOs. L’ILM collabobore avec les institutions régionales de santé telles que la Communauté du Pacifique (CPS) et la branche Pacifique de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ainsi avec des établissements de recherche et universités situés en Australie, Nouvelle Zélande, Hawii ainsi que dans les ETIOs. Le LRBM de l’ILM a développé un réseau de collaboration internationales dans plus de 20 pays.

La collaboration avec les unités de recherche Marseillaises sur les pathologies infectieuses a débuté en 2012 par la signature d’un partenariat accord cadre de coopération avec la fondation Méditérannée-Infection et depuis janvier 2017 et depuis 2018 par l’intégration de l’ILM à l’UMR VITROME

Le LRBM de l’ILM comprend

  • 39 employés, en incluant la partie diagnostic et la partie recherche
    • 1 directeur, Médecin biologiste, HDR
    • 1 directrice de rescherche, docteur en science, HDR
    • 3 Médecins (2 biologistes et 1 anatomo-pathologiste)
    • 3 docteurs en science
    • 1 ingénieur de recherche
    • 14 techniciens de laboratoires
    • 16 autres fonctions
  • Un plateu technique qui comprend
    • une plateforme de biologie moléculaire (PCR, RT-PCR, séquencage)
    • un laboratoire de sécurité de niveau 3
    • un parc d’automates diagnostic en hématologie, microbiologie, chimie et immunologie
    • une unite de recherche en entomologie médicale.

Le LRBM de l’ILM a conduit des programmes de recherche en Polynésie française et dans le Pacifique sur la leptospirose, les mycobactérioses et les rickettioses mais notre principale thématique de recherche est les pahologies transmises par les arthropodes (arboviroses) qui constituent un problème de santé publique majeur dans la région. Nous réalisons des programmes de recherhce sur les arbovirus ayant circulé en polynésie française ou ayant le potentiel pour y circuler, principalement les virus de la dengue, du chikungunya, du Zika et de la rivière Ross.

Nos activités dans le domaine des arbovirus comprennent

  • Le diagnostic (biologie moléculaire et sérologique)
  • La culture virale
  • Les études phylogénétiques
  • La réalisation d’études de séroprévalence
  • Le prévention de la transmission des arboviroses par voie transfusionelle
  • La mise en place d’études cas témoin
  • La réalisation de tests de compétences vectorielles
  • Le developement de technoiqiues inoventes de lutte anti vectorielle.

Le LRBM de l’ILM est engagé dans plusieurs programmes de recherche, principallement

  • Le projet R-ZERO PACIFIC qui consiste à identifier les facteurs d’émergence et de ré-emergence des infections à virus Zika dans le Pacifique
  • Le projet MAIORE qui est une programme de recherche sur les arboviroses en Polynésie française (dengue, Zika, virus de la rivière Ross) avec 3 thématiques: virus, vecteurs et reservoirs potentiels
  • Expertise des laboratoires de niveau 1 dans les ETIOS, programme conduit en collaboration avec le Réseau Océanien de Surveillance de la Santé Publique (ROSSP)
  • Evaluation de nouveaux tests diagnostic pour les arboviroses, en collaboration avec une société privée
  • Evaluation de nouvelles techniques d’inactivation des agents pathogènes dans les produits sanguins labiles, en collaboration avec une société privée

Publications

Entre 2012 et 2017, le LRBM de l’ILM a publié 122 manuscripts, incluant 9 publications dans “The Lancet”, 8 dans ce “The Lancet Infectious Disease”, 1 dans “Nature”, 2 dans “Nature immunology”, et 1 dans “Clinical Microbiology Review”.

Cette unité est classée numéro 1 en termes de publications sur le virus Zika (62 publications fin 2017)


Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?