Accueil > Pôle hospitalier > Surveillance épidémiologique > Veille Sanitaire Internationale > Bulletin du 30 Aout 2017

Pôle hospitalier

Bulletin du 30 Aout 2017

VEILLE SANITAIRE INTERNATIONALE 30  AOUT 2017

 

Bonjour, voici une sélection de l’actualité épidémiologique au 30 Août.

 

 

CHOLERA

Yémen : Epidémie de très grande ampleur depuis avril 2017 avec 565 000 cas et 2 000 décès. La guerre qui a lieu en ce moment complique l’action des ONG et aggrave l’épidémie. A la fin Aout l’épidémie semble avoir atteint son pic.

Des pays de la corne de l’Afrique sont touchés : le Soudan, l’Ethiopie, La Somalie.

En pratique : pour ces pays, la vaccination contre le choléra n’est pas indiquée, sauf pour les acteurs de santé intervenant auprès des malades atteints de choléra.

 

ROUGEOLE

Europe : La Roumanie et l’Italie sont les pays les plus touchés en 2017.

Roumanie : épidémie en cours depuis  février 2016

Entre le 1er janvier 2016 et le 11 aout 2017 : 8 493 cas et 32 décès. Les nourrissons et les jeunes enfants sont les plus touchés .Le taux de couverture vaccinale est de 86% en moyenne. Un taux de 95% est nécessaire pour enrayer la circulation du virus

.

Italie : Au 22 aout, 4220 cas depuis janvier 2017 et 3 décès. 283 cas parmi le personnel soignant. La moyenne d’âge est de 27 ans. 88% des patients n’étaient pas vaccinés et 7% avaient reçu une seule dose de vaccin.la région concernée est l’Italie du Nord (Lombardie et Piémont)

 

France : En 2017, la France reste un pays endémique pour la rougeole. Du 1er janvier au 31 juillet 2017, 387 cas ont été déclarés. 154 cas (40%) ont dû être hospitalisés, dont deux cas d’encéphalite et 31 cas de pneumopathies sévères. Un cas est décédé : il s’agissait d’une jeune femme âgée de 16 ans, sans antécédents médicaux, non vaccinée, décédée dans un tableau de détresse respiratoire aigüe et de défaillance multiviscérale. Plusieurs foyers épidémiques ont été observés dans des crèches, des établissements scolaires, une université, la communauté des gens du voyage ainsi que des structures de soins, services d’urgences hospitalières donnant lieu à des cas nosocomiaux. Hormis deux foyers situés en Moselle et Alsace, la majorité de ces foyers a été observée dans la moitié sud de la France. Aucun département n’atteint actuellement les 95% de couverture vaccinale à 2 ans pour les 2 doses de vaccin, taux requis pour permettre l’élimination de la maladie. Le taux d’incidence le plus élevé est observé chez les enfants de moins de 1 an, non ciblés par la vaccination et ne pouvant être protégés que si leur entourage est immunisé contre la maladie.

En savoir plus : Rougeole en France le point au 3 aout 2017.INVS

En Pratique : L’interruption de la circulation endémique de la rougeole est un des objectifs de l’OMS pour la région Européenne. Cela passe par la vaccination avec deux doses de vaccins dès l’âge de 12 mois avec un rattrapage jusqu’à 37 ans chez les sujets non vaccinés.

Les soignants mal vaccinés ont un risque de contracter la maladie et de la transmettre aux patients dont ils s’occupent même si la vaccination n’est pas obligatoire pour eux.

 

CHIKUNGUNYA

France : Depuis le 11 août 2017, un foyer de transmission autochtone du chikungunya a été mis en évidence dans un quartier de la commune du Cannet-des-Maures. Au 30/08/2017, sept cas  ont été identifiés.

Les 7 cas ont débuté leurs signes entre le 28 juillet et le 19 août 2017. Tous résidaient dans un même quartier du Cannet des Maures. Il s’agit de 6 hommes et d’une femme, âgés de 33 à 77 ans.

 Aucun n’a  voyagé à l’étranger dans les 15 jours qui précèdent.

L’investigation de ce foyer de cas autochtones n’a pas permis à ce jour d’identifier le cas index (personne virémique de retour de zone tropicale)

Des épidémies sont actuellement décrites en Amérique latine (Brésil, Bolivie, Pérou) et en Asie (Inde, Pakistan et Bangladesh).

 

HEPATITE A

Région PACA:

 

On enregistre en région Paca depuis le mois d’avril 2017 une forte augmentation des cas d’hépatite A, en particulier chez les hommes.

Au 20 août 2017, 222 cas ont été déclarés. 192 sont des hommes .64% ont des relations sexuelles avec des hommes.

Il a donc été décidé de mener une campagne de vaccination pour protéger cette population et y interrompre la circulation du virus.

La communauté des gays et bisexuels pourra se faire vacciner gratuitement dans tous les CeGIDD de la région.

 

Bonne lecture à chacun et bonne rentrée.


© IHU Méditerranée Infection - Contact / Plan du site / Crédits