Accueil > Pôle hospitalier > Surveillance épidémiologique > Veille Sanitaire Internationale > Bulletin du 20 janvier 2017

Pôle hospitalier

Bulletin du 20 janvier 2017

GRIPPE

FRANCE : Selon la situation observée la semaine du 9 au 15 janvier par le réseau Sentinelles (Bulletin national du 18 janvier 2017), la grippe conserve un niveau d'activité fort avec un taux d'incidence en augmentation, ayant atteint 409 cas pour 100 000 habitant (seuil épidémique : 179)

Au niveau régional, la quasi-totalité des régions présente un taux d'incidence supérieur au seuil épidémique national, les taux d'incidence les plus élevés ayant été observés en PACA, Corse et Occitanie.

Sur le plan virologique, la majorité des virus grippaux détectés sur les prélèvements testés est de sous-type A(H3N2) 
Dans le contexte actuel d'épidémie de grippe très active, la Direction générale de la Santé (DGS) recommande l'utilisation des traitements antiviraux (oséltamivir et zanamivir) de manière précoce, dans les 48 heures qui suivent le début des symptômes, chez les personnes fragiles recommandations DGS

 

FIEVRE JAUNE

BRESIL : Epidémies dans l'état du Minas Gerais (frontalier avec l'état de Rio De Janeiro) avec 110 cas suspects dont 30 décès. La flambée actuelle a lieu dans une zone à faible couverture vaccinale. Une campagne de vaccination porte à porte est en cours dans les municipalités des zones rurales touchées.

En pratique : La vaccination contre la fièvre jaune est indispensable 10 jours avant de se rendre au Brésil en zone d'endémie.

Zone d'endémie fièvre jaune

 

PESTE

MADAGASCAR : L'OMS signale une épidémie de peste. Chaque année entre septembre et mars la peste est signalée à Madagascar (100 à 200 cas par an). Une épidémie a lieu depuis décembre au sud de la cote est (régions d'Ihorombe et d'Atsimo-Atsinanana). 62 cas dont 26 décès sont rapportés. La zone est très isolée et difficile d'accès avec une forte insécurité, ce qui ralentit les investigations et les actions de lutte. L'ampleur réelle de la flambée reste inconnue.

En pratique : Les investigations continuent avec l'aide de l'institut Pasteur de Madagascar. Pas d'incidence pour les voyageurs.

 

RAGE

ALGERIE : Une fillette de 9 ans est décédée le 9 janvier de la rage à Boumerdes (ville à 30 kms à l'est d'Alger).Mordue par un chien elle n'a pas de reçu de vaccination post morsure. Il y a chaque année 15 à 20 décès humains liés à la rage en Algérie et 900 cas de rage animale sont notifiés.

En pratique : Il est important de rappeler aux nombreux voyageurs à destination du Maghreb le risque de rage en cas de morsure et la nécessité d'une prise en charge adaptée (immunoglobuline et vaccin).Les médecins traitants peuvent aussi proposer une vaccination préventive, notamment des enfants.3 injections sont nécessaires étalées sur 4 semaines.


© IHU Méditerranée Infection - Contact / Plan du site / Crédits