Accueil > Espace presse > Ils parlent de nous > Articles de Presses > L'Innovation numérique à la fois défi et atout des centres urbains.

Espace presse

 

L'Innovation numérique à la fois défi et atout des centres urbains.

8490371-13345733.jpg

05/11/2015, Econostrum

 

Face à l’augmentation de la population urbaine, les territoires du bassin méditerranéen misent sur les initiatives innovantes pour améliorer la qualité de vie des métropoles. Jeudi 5 novembre 2015, un atelier organisé par l’OCEMO (office de coopération économique pour la méditerranée) permettait de présenter les projets de sept structures.

 


FRANCE. Pour Philippe Baudouin, Directeur d’études aux IDATE (Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe), les smart city ont pour rôle de mettre « la technologie au service de l’humain, et non l’inverse. Avec l’avènement du numérique, les villes intelligentes se développent partout. Nous travaillons principalement avec les collectivités locales pour les guider et les accompagner dans leurs politiques numériques. Le phénomène naturel de la concentration des pouvoirs dans les métropoles les place toutes en concurrence en matière d'attractivité. Cependant, les populations à l’écart souffrent d'inégalités territoriales. Nous devons relever ce défis et c’est là que l’innovation devient importante ». 


Toutes les innovations du XXIème siècle passent par le numérique. Le médical ne fait pas figure d’exception. Jean Marc Rolain, professeur de l’IHU Méditerranée Infection, projet médical phare du bassin méditerranéen explique que « l’institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection fédère autour d’un bâtiment intelligent l’enseignement, la recherche et le soin de maladies infectieuses. L'immeuble, entièrement automatisé et livré en mars 2016, représentera un hôpital pilote pour l’Europe avec une technologie innovante. Un espace dédié au transfert de technologies, car l’IHU génère déjà la création de huit start-up médicales dont quatre spécialisées dans la vente de traitements nouveaux. Cela permettra à terme de générer de la valeur pour l’IHU, grâce aux start up, avec à la clé de nombreuses offres d’emplois ». 

Les particuliers doivent profiter en priorité de l’avènement du numérique. De nombreuses start-up travaillent dans ce sens, comme celle d’Emad Hind. La jeune Française a fondé avec ses collaborateurs Faciligo, « une plate-forme ou personnes valides et invalides peuvent se rencontrer et sont mises en relation pour voyager ensemble », témoigne Emad Hind. « Nous voulons que les usagers des transports en commun des grandes métropoles méditerranéennes optimisent et organisent leurs voyages pour créer de la cohésion sociale, et sortir de l’isolement les personnes âgées ou handicapées ».

 

Lire l'article


© IHU Méditerranée Infection - Contact / Plan du site / Crédits