Accueil > Pôle hospitalier > Surveillance épidémiologique > Veille Sanitaire Internationale > Bulletin du 14 septembre 2018

Pôle hospitalier

Bulletin du 14 septembre 2018

CHOLERA

Algérie : Une épidémie de choléra a touché le nord de l'Algérie au mois d'Aout avec, au 4 septembre, 86 cas confirmés, 2 décès, 221 personnes hospitalisées et 6 régions touchées. Apres plusieurs possibilités de contamination évoquées, les autorités ont déclaré que la bactérie venait d'une rivière qui traverse trois régions touchées par l'épidémie dont Blida. Il s'agit de l'oued Beni Azza. Le choléra, maladie du péril fécal, est lié à la contamination des eaux propres par les eaux usées.

Pas de nouveau cas signalés depuis le 29 aout. Les autorités de santé annoncent que l'épidémie est à ce jour contrôlée.

En pratique : Le respect des règles d'hygiène alimentaires de base suffit pour les voyageurs .Boire de l'eau potable.se laver régulièrement les mains, manger cuit le plus possible, bien laver les crudités et peler les fruits avec des mains propres.

Le vaccin n'est pas indiqué et n'est pas disponible en France.

Au retour : En cas de diarrhée dans les 5 jours qui suivent l'arrivée les patients peuvent être adressés à L'IHU Méditerranée infection à Marseille.

 

VIRUS WEST NILE

Europe : Depuis le début de la surveillance, le 1er juin, 798 cas et 71 décès ont été notifiés.135 nouveaux cas entre le 31 aout et le 6 septembre avec 38 cas en Hongrie, 22 en Croatie, 19 en Grèce, 2 en Autriche, 2 en France, et 49 en Serbie.

France : 17 cas au total.15 résident dans les alpes maritimes, 1 dans le Vaucluse et 1 en Corse mais a séjourné dans les alpes maritimes.

2 personnes atteintes d'une forme neuro invasive ont nécessité une prise en charge en réanimation.

2 cas équins ont été signalés en France : Un en haute Corse et un dans le Gard.

Rappel : Le moustique(Culex) s'infecte en piquant des oiseaux. L'homme est contaminé par piqure de moustique. Il n'y a pas de contamination interhumaine possible sauf par don d'organe ou de sang.

 

FIEVRE JAUNE

Congo Brazzaville : Le 24 aout les autorités ont rapporté 180 cas suspects de fièvre jaune  dans la région de Pointe Noire. L'institut Pasteur de Dakar a confirmé un cas sur les 8 prélèvements réalisés. Le cas confirmé est une personne ayant voyagé dans la région de Cabinda (près de l'Angola). L'OMS suit l'évolution de la situation dans cette région qui a connu une flambée de fièvre jaune en 2016.

En pratique : la vaccination contre la fièvre jaune est indispensable et exigée pour ce pays. Pointe Noire est un port ou de nombreux français qui travaillent dans l'industrie pétrolière vivent.

 

EBOLA

République démocratique du Congo : cette 10ème épidémie a débuté fin juillet 2018 et touche la région de Beni à l'est du pays. C'est une zone proche de l'Ouganda. Au 11 septembre. 101 cas confirmés et 61 décès. La vaccination en anneau autour des cas contact a débuté le 8 aout. L'épidémie semble en phase décroissante .L'évolution est imprévisible en raison du contexte : zone de conflit, flux migratoires, résistance des populations à la prise en charge.

 

Bonne lecture à chacune et chacun.


© IHU Méditerranée Infection - Contact / Plan du site / Crédits